NOËL, C’EST AUSSI À L’HÔPITAL

Ça y est ! Nous pouvons ouvrir la première case du calendrier de l’avent. J-24 avant le réveillon de Noël, J-24 avant que l’on puisse, je l’espère, se retrouver en famille. Mais pendant cette période de fêtes, il est important de penser à ceux qui ont moins que nous. Aujourd’hui je pense particulièrement aux enfants qui passeront ces fêtes à l’hôpital…

Chaque année ce sont près de 3 500 jeunes touchés par le cancer avant l’âge de 25 ans. Certains ont encore l’âge de croire au Père Noël, d’autres souhaitent seulement avoir de quoi s’occuper pendant ces journées qui peuvent être longues : tous ont écrit leur liste au père Noël. Depuis 4 ans, l’association Aïda, qui se mobilise auprès des jeunes touchés par un cancer, s’efforce de réaliser leurs souhaits en organisant L’opération Noël à l’hôpital. « Cette année nous intervenons dans plus d’une cinquantaine de structures hospitalières. Nous espérons récolter 15 000 cadeaux pour les enfants, adolescents et jeunes. » témoignage Léa Moukanas, âgée de 21 ans.

Des jeunes qui viennent partager un moment avec d’autres jeunes, et non des malades. 

Cette étudiante en master 1 à Sciences Po Paris, a créé cette association il y a 5 ans. L’idée lui est venue lors de ses visites à l’hôpital pour venir veiller sa grand-mère qui va décéder d’une leucémie foudroyante. À ce moment-là, elle réalise que les couloirs des hôpitaux sont très, trop, fréquentés par des enfants de son âge. Du haut de ses 15 ans elle décide de s’engager.

Elle crée sa propre association, qui a pour mission première d’apporter à ces jeunes hospitalisés la présence de personnes de leur âge, qui parlent le même langage : celui de la jeunesse.  

C’est alors accompagnée par des amis et camarades de classe, qu’elle se rende à l’hôpital pour échanger un moment avec des jeunes patients atteints du cancer. C’était sa première intervention, et son plus beau souvenir, encore à ce jour. « À la fin de notre intervention les enfants et adolescents nous ont dit merci en précisant que ça leur faisait du bien d’avoir la présence de jeunes comme eux à leurs côtés. Pour la première fois ils se sentaient jeunes, et non pas malades. À ce moment-là j’ai compris pourquoi j’ai eu cette envie, et pourquoi j’allais me battre à présent. »

“Le confinement à l’hôpital, c’est toute l’année.”

Depuis cette première expérience l’association a fait du chemin. Elle rassemble aujourd’hui 2 500 bénévoles, dont 80% d’entre eux n’ont pas encore 18 ans. Les parrains et marraines Benjamin Pavard et Paola Locatelli sont accompagnés par plus d’une centaine d’autres célébrités, influenceurs, comédiens, acteurs qui sont présents pour soutenir l’association.

45% des dons vont à la recherche, et les 55% restants permettent d’organiser des évènements dans les hôpitaux. En dehors de l’opération Noël à l’hôpital, ce sont des visites quotidiennes, mais aussi un week-end annuel ou plus de 300 jeunes peuvent profiter de quatre jours de vacances loin des murs de l’hôpital. 

Car oui, le confinement, pour eux, ce n’est pas nouveau « Les jeunes se moquaient de nous au début de la pandémie, ils voulaient même nous donner des conseils pour passer cette période de confinement au mieux. » rapporte Léa.

10 000 cadeaux récoltés en 2019, objectif 15 000 en 2020. 

Alors si cette quatrième édition ne pourra pas être accompagnée du goûter de Noël, elle est tout autant importante pour ces enfants. Si vous souhaitez mettre votre pierre à l’édifice de Léa vous avez jusqu’à Noël pour participer à cette belle récolte. C’est simple il suffit de vous rendre sur le site et acheter le cadeau de votre choix qui se trouve sur une des listes d’enfants. Vous pouvez aussi faire un don directement à l’association. Et parce que Léa et ses bénévoles pensent à tout, ils ont aussi créé une cagnotte pour les aides-soignants.

Parce que c’est surtout à l’hôpital, que les enfants méritent d’avoir des paillettes dans leur vie.

Merci d’avance pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *